top of page
Rechercher
  • nch4128

La communication avec son ado

Communiquer avec son ado, grande question, on a des peurs, des doutes liés à notre propre adolescence et la relation que l’on avait avec nos parents que l’on peut craindre de reproduire ou au contraire, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’ils ont été capable avec nous.


Dans chaque relation, il y a du bon à prendre et des choses à laisser. On doit en tant que parent trouver notre manière d’échanger avec notre enfant devenu grand en se servant de nos expériences et en continuant à évoluer chaque jour dans notre relation avec nos nouvelles expériences.


L’adolescent veut être à la fois enfant et adulte, il veut vous sentir protecteur, présent auprès de lui mais il veut également affermir ses opinions que ce qu’il exprime soit reconnu comme une parole qui a de l’importance.


Les principes fondamentaux tant chez votre adolescent que pour vous parents sont le respect, l’écoute et la bienveillance. Ils devront toujours être votre base et vous permettent de vous réajuster quand vous ne l’aurez pas été.


Certaines bases sont toutefois importantes et vous permettront d’améliorer cette communication


L’adolescent n’aime pas être pris par surprise et pour apporter une communication plus d’égal à égal, ce qu’il cherche pour se différencié de l’enfance, il faut choisir un temps ensemble, ne pas le prendre par surprise.

Surtout si il y a eu un échange tendu avant, il faut se donner rendez vous pour que chacun se prépare, pose ce qu’il veut exprimer.

Une communication parallèle peut l’aider car il n’y aura pas de regard qui peuvent quelques fois le déstabiliser. Vous pensez être cool, dans l’échange mais vous ne savez pas ce que pense votre enfant de vous, il est peut être impressionné, à peur de vous blesser, n’arrive pas à poser ce qu’il veut dire. l’échange informel facilitera cela, dans la voiture, en promenade, saisissez ses temps précieux.


En communication on dit que le plus important c’est l’écoute et non pas ce que nous nous avons à dire, nous devons nous placer dans cette optique lors de l’échange.

Parler en votre nom en vous exprimant avec le « JE », cela permet de ne pas faire de généralité mais de parler de notre vécu de la situation, de nos émotions, c’est moins agressif. Les TU tue en communication. Chacun parle et écoute l’autre à son tour, pas d’interruption avant qu’il ait fini ce qu’il avait à dire. Même si on a envie d’intervenir, le laisser aller au bout de son argumentaire. Idée avoir une pomme que l’on se passe quand nous avons réellement fini notre tour.


En tant que parent, vous aurez à donner de l’importance à ce qu’il a exprimé pour qu’ensuite vous cherchiez des solutions ensembles. Si vous essayez d’imposer un mode de fonctionnement et que vous lui donnez une leçon de morale, ce sera contre productif. Vos émotions vous ferons perdre quelques fois votre sans froid, car ce qui est dit n’est pas toujours agréable à entendre. Exprimez vos émotions dès qu’elles viennent pour éviter une surcharge émotionnelle qui peut être explosive.


Le temps d’échange ne donnera pas toujours une SOLUTION, ce n’est pas ce que l’on cherche mais plutôt une réflexion de l’un et de l’autre qui permet ensuite une communication plus fluide et des échanges plus vrais.


En tant que parent restons le plus zen possible car l’adolescent cherchera toujours à tester.

Parlez en entre vous, pour vous permettre de discerner ce qui est juste et la bonne attitude à apporter dans la situation.


Les pièges à éviter


Dans les paroles, évitons de parler avec des mots généralistes et définitifs comme jamais, toujours, ces mots sont contre productif et mettent l’adolescent en position de défense.

Le dénigrement, la critique, l’interrogatoire auront un effet négatif également sur le temps d’échange.

Face à la colère on a tendance à prendre cette tangente mais ils faut vraiment l’éviter.

Les paroles doivent rester respectueuses, non culpabilisante, pas de reproche. Pour finir, éviter d’élever la voix qui n’apportera qu’une surenchère et coupera également l’échange.


CONCLUSION


Ce que veut votre ado c’est que vous lui fassiez confiance, que vous respectiez ses idées.

Chacun doit pouvoir dans la discussion exprimer ses émotions, ses ressentis d’une situation, c’est essentiel.

Votre ado se construit et pour cela, il doit se différencier de vous. Il a besoin de se sentir lui, et non pas votre double.


Plus vous prendrez en compte ses points de vue, plus vous lui montrerez que vous avez confiance plus vos relations pourront être harmonieuse. Alors courage et patience, c’est une étape importante mais elle ne dure pas.


10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page