Rechercher
  • nch4128

L'allaitement

Grande question pour beaucoup de femme, de couple, est ce que j’allaite ou pas ? C’est quand même mieux pour mon enfant mais j’ai peur de ne pas y arriver ? Je suis tentée par l’allaitement mais c’est contraignant pour moi et le papa, il ne pourra pas participer ?

Et oui l’allaitement n’est pas si simple et on se pose beaucoup de questions sur nos capacités à le mettre en place. On voit des témoignages d’épanouissement personnel en donnant le sein. Magnifique mais les débuts peuvent être plus compliqué. La montée de lait, les douleurs au sein, le temps passé, la fatigue, les paroles de l’entourage…peuvent venir enrayé notre envie d’allaiter.



L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et la Société canadienne de pédiatrie recommandent de nourrir les bébés exclusivement avec du lait maternel les 6 premiers mois de leur vie.

L’allaitement peut ensuite se poursuivre en complément de la diversification alimentaire. Sur ce sujet, en France, les médecins et l’INPES préconisent actuellement la diversification dès 4 mois pour réduire les risques allergiques.

Le lait maternel est adapté pour répondre aux besoins du bébé dès sa naissance. Il a donc des bienfaits pour sa santé et son développement ainsi que pour la mère.

La composition du lait maternel va varier tout au long du développement de votre enfant pour s’adapter à ses besoins nutritionnels. Le goût du lait change selon ce que la mère va manger et sa quantité variera également selon la quantité d’eau qu’elle boit. Le lait maternel contient plus de 200 composantes et le lait artificiel s’en approche mais n’a pour l’instant jamais réussi à être identique et aussi complexe.


Les avantages du lait maternel

Les bébés allaités sont moins malades.

L’allaitement serait associé à une réduction du risque du syndrome de la mort subite du nourrisson.

L’allaitement pourrait avoir un effet protecteur contre certaines maladies inflammatoires, par exemple : l’eczéma, le diabète de type 1, les maladies inflammatoires de l’intestin comme la maladie de Crohn, Certaines études suggèrent que l’allaitement diminuerait le risque d’embonpoint et d’obésité. Toutefois, les résultats des études sont parfois contradictoires.


Pour conclure

Bien sûr que l’allaitement comporte des bienfaits pour la santé et le développement du bébé et pour la mère mais avant tout il faut s’écouter pour faire ce qui nous convient le mieux, chaque couple doit prend le temps de voir ce qui est possible pour eux, ce qui leur convient le mieux. Chaque professionnel aura sa version sur ce qui est le mieux à faire, mais le mieux c’est ce qui vous parle et ce qui s’adapte à votre besoin et à celui de votre enfant. Si vous êtes perdu dites le aux professionnels, prenez conseils et prenez le temps d’ajuster à ce que vous vivez, c’est la clef pour garder confiance.

J’ai mis l’accent sur les bienfaits de l’allaitement mais bien sûr que ce n’est pas la seule manière de nourrir votre enfant et vous ne serez pas des « mauvais parents » parce que vous donnez du lait artificiel. Comme je le dis souvent dans mes vidéos ou post, on fait tous de notre mieux et c’est ça le principal.

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout